La Maison Saint Lazare

deco1deco1

 

La communauté Saint Lazare

Au XII ème siècle, une communauté religieuse s'installe au nord du faubourg Saint Denis : c'est la communauté de Saint Lazare. Elle tient une léproserie, à une époque où les croisades avaient importées en Europe cette terrible maladie. A partir du XIVème, elle n'avait plus beaucoup de lépreux à soigner et commençait à se "relacher"... Afin de ramener la discipline dans ses locaux, elle dut recevoir, comme beaucoup d'autres communautés religieuses de Paris, les chanoines de Saint Victor chargés de remettre de l'ordre!
Au début du XVIIème siècle (1632), celle-ci ayant perdu de sa raison d'être cherchait un but à son établissement, le prieur de Saint Lazare, Adrien Lebon, avec l'approbation de l'archevêque de Paris et du Pape Urbain VIII, l'offrit à la congrégation des prêtres de la mission de Saint-Vincent-de-Paul qui en fit son siège. Ces derniers se donnaient comme mission d'instruire et soulage les populations rurales ainsi qu'à former le clergé dans les séminaires. Cependant, les fameux chanoines de Saint Victor ne le voyait pas de cet oeil et trouvant ces tractations douteuses le signalèrent au Parlement qui bloqua la procédure de cession pendant de longues années, ne la ratifiant que trente années plus tard, deux ans après la mort de Saint Vincent...
colonnecolonne

La Maison

La maison Saint Lazare était composé de plusieurs batiments, d'une église donnant sur le faubourg, d'un jardin entre le nord de la rue de Paradis et ses batiments et d'un immense enclos à l'arrière constitué de maraichers surplombé d'un tertre où se trouvait un moulin. Cet enclos était délimité à l'ouest par la rue Saint Anne (actuellement continuité vers le nord de la rue du Faubourg Poissonnière), le mur des Fermiers généraux (actuellement le Boulevard Poissonnière) au nord, à l'est par la rue du faubourg Saint Denis et au sud par la caserne située rue des messageries coté nord (qui d'ailleurs s'y trouve toujours...) et évidemment par la maison religieurse Saint Lazare.

La Foire Saint Laurent

A proximité de l'actuel marché Saint Quentin et de l'église Saint Laurent se trouvait la célèbre foire Saint-Laurent qui, chaque été du 10 août (jour de la St Laurent) au 7 septembre (St Michel), faisait accourir la foule des Parisiens. Prenant sa réel ampleur à partir de 1662, c'est à cette époque que les premières rues furent créées, des marronniers plantés, des boutiques et des loges s'y installant, la plupart des marchands de la capitale y tenant comptoir... Cette foire procurait de plus des revenus substentiel aux frères missionaires de la maison Saint Lazare... Celle-ci connaît alors un développement sans précédent, son enclos de 50 hectares constituant leplus vaste domaine de la capitale!

Et la Prison...

En 1789, Saint Lazare fut totalement pillée, la foire Saint Laurent disparut avec... et on décida d'y installer en 1791 à sa place une prison (après avoir envisagé d'y mettre l'école des Ponts et Chaussée...). En 1794, on comptait pas loin d'un millier de prisonniers politiques, qui n'y restèrent pas longtemps pour cause de guillotine... Juillet 94, Robespierre tombe et la prison est évacuée de ses prisonniers où on décide alors de transformer le lieu en ... prison pour femmes!

Dernière mise à jour : 07 Octobre 1998Sweet HomeSaint Vincent Sommaire